Les relations syro-palestiniennes au beau fixe

Les relations syro-palestiniennes au beau fixe

Prônant les relations pragmatiques qu’entretiennent la Syrie et la Palestine, l’ambassadeur palestinien en Syrie a qualifié Israël d’ennemie commun des deux pays. Il vient également d’apprendre que l’évacuation du camp de Yarmouk est envisageable.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Anwar Abdul Hadi, membre du bureau politique de l’Organisation de la Libération de la Palestine (OLP) à Damas a prôné les relations pragmatiques entre la Palestine et la Syrie et a souligné que les deux parties s’en tiennent à la durabilité. « Israël, occupant les territoires palestiniens et syriens, reste notre ennemie authentique », a affirmé Anwar Abdul Hadi lors d’une interview accordée au journal El-Watan. 

Dès le début de la crise syrienne, la Palestine était consciente du fait que les conflits n’avaient rien à voir avec la démocratie ni la liberté. Il s’agissait plutôt d’un printemps arabe qui a détruit les pays arabes. La Syrie devrait se reconstruire et s’unir, a déclaré ce responsable palestinien avant de confier au journal que l’OLP soutient le gouvernement syrien.

Quant au camp de Yarmouk occupé par Daech et le Front al-Nosra, l’ambassadeur palestinien a expliqué : « Daech a subi de lourdes pertes. Le groupe terroriste n’a plus qu’à se rendre. Nous pensons à présent avec le gouvernement syrien détiens une zone pour le transfert des terroristes de Daech de sorte que ces derniers ne menacent plus les citoyens. » Concernant les terroristes du Front al-Nosra, ils étaient censés quitter le camp de Yarmouk antérieurement.

Avertissant que le chaos en Syrie pourrait se dégénérer dans tout le Moyen-Orient, il a appelé tous les pays qui soutiennent le terrorisme à y mettre fin.

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Quds cartoon
Iran à 40 ans de révolution