Les protestations contre les politiques du gouvernement se poursuivent en Jordanie

Les protestations contre les politiques du gouvernement se poursuivent en Jordanie

Malgré la démission du Premier ministre en Jordanie, des manifestations anti-gouvernementales contre la «corruption» et les mesures d'austérité du gouvernement suivent.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Les Jordaniens continuent dans la rue, malgré le fait que le roi Abdallah II a remplacé son Premier ministre, Hani al-Mulki, lundi, en raison des manifestations sans précédent de hausse des prix du carburant et d'un projet controversé de réforme fiscale la rente.

Les mécontents assurent qu'ils continueront les manifestations jusqu'à ce que leurs demandes soient satisfaites. Bien qu'ils critiquent l'approche économique du gouvernement, ils insistent sur le fait que le problème est une question de politique.
 
« Notre demande est un changement de politique. C'est une question de politique économique qui a rendu les gens pauvres. Eh bien, nous n'arrêterons pas tant que la loi fiscale n'aura pas été levée », déclare mardi l'un des participants aux marches.

L'opposition jordanienne appelée Leis Shabilat a fait en sorte que le problème principal de la Jordanie est que le roi malmène le pays par ses décisions autoritaires, de sorte que le peuple ne puisse plus supporter la corruption "terrible" du gouvernement.

"Ils sont descendus dans les rues automatiquement et n'ont pas besoin de dirigeants qui les maltraitent", a-t-il déclaré à la chaîne de télévision libanaise Al-Mayadeen. Il a également dénoncé des pressions étrangères pour que la Jordanie rejoigne l'axe «Saoudien-Israélien contre l'Iran».
 
"J'ai peur des complots conçus à l'étranger pour la Jordanie. Le roi doit changer sa politique ", insiste-t-il.

Selon la police jordanienne, plus de 60 personnes ont été arrêtées lors des manifestations qui se sont déroulées depuis une semaine contre la nouvelle politique économique du gouvernement, favorisée par les pressions du Fonds monétaire international (FMI).

Un rapport du journal israélien Yedioth Ahronoth a déclaré lundi que le régime israélien, les Etats-Unis et l'Arabie saoudite a provoqué les manifestations en Jordanie parce que ce pays a participé au sommet extraordinaire de l'Organisation de la Coopération Islamique (OCI), qui a adressé fin mai la violente répression des Palestiniens après le transfert de l'Ambassade des Etats-Unis à la ville palestinienne d'Al-Qods (Jérusalem).

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Arba'een
Mourining of Imam Hossein