Israël appelle à soutenir Riyad

  • News Code : 865379
  • Source : Parti Anti Sioniste
Brief

Israël a demandé à ses ambassades d’appeler divers pays d’accueil à soutenir l’Arabie saoudite et à s’opposer à la présence du Hezbollah au sein du gouvernement libanais.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Selon la chaîne 10 de la télévision israélienne, suite à l’annonce de la démission du Premier ministre libanais Saad Hariri depuis l’Arabie saoudite, le ministère israélien des Affaires étrangères a ordonné à tous les diplomates israéliens dans différents pays du monde d’appeler les pays d’accueil à prendre parti pour Riyad et contre Téhéran.

Dans un message envoyé à toutes les ambassades israéliennes dans le monde entier, le ministère des Affaires étrangères israélien leur demande d’appeler les plus hauts milieux politiques des pays d’accueil de s’opposer à la présence du Hezbollah au sein du gouvernement libanais, tout en réitérant leur appui à l’Arabie saoudite.

Le site d’information israélien Arutz Sheva, qui rapporte la nouvelle, reconnaît que cette mesure constitue un cas exceptionnel d’ingérence dans les affaires intérieures d’un autre pays.

Dans le message envoyé aux ambassades, le ministère israélien des Affaires étrangères prétend :

« Vous êtes priés de contacter d’urgence le ministère des Affaires étrangères et d’autres responsables d’État [du pays d’accueil] et de souligner que la démission de Hariri et ses explications sur les raisons qui l’ont conduit à démissionner montrent, une fois de plus, la nature dangereuse de l’Iran et du Hezbollah et le danger qu’ils représentent pour la stabilité du Liban et des pays de la région. »
Ce ministère a également demandé aux ambassadeurs d’Israël de transmettre un message inhabituel de soutien à l’Arabie Saoudite dans la lutte contre les groupes soutenus par l’Iran (le Hezbollah libanais et le mouvement yéménite Ansarallah), ajoute le site d’information Arutz Sheva.

Pour rappel, Saad Hariri a annoncé samedi depuis l’Arabie saoudite sa démission du poste de Premier ministre du Liban et, pour justifier cet acte, il s’est livré à des accusations virulentes contre l’Iran et le Hezbollah.

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Arba'een
Mourining of Imam Hossein