Imminent discours de MBS en Israël?

 Imminent discours de MBS en Israël?

Si le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane était invité à prononcer un discours devant le Parlement israélien, il n’hésiterait pas un instant à le faire », a rapporté la chaîne de télévision Al-Jazeera citant un célèbre journaliste saoudien.

Dans un article paru le vendredi 6 juillet dans le quotidien Al-Khaleej, le journaliste saoudien Daham al-Anzi a exprimé son soutien à l’ouverture d’une ambassade israélienne à Riyad et d’une ambassade saoudienne à Qods.

Al-Anzi propose explicitement de normaliser les relations avec Israël et salue l’action de Yossi Yona, membre du Parlement israélien (Knesset), qui a demandé au Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu d’accepter le « plan de paix arabe ».

Yossi Yona a invité le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane à se rendre en Palestine occupée et à prononcer un discours à la Knesset.

Selon la chaîne d’information qatarie Al-Jazeera, ce parlementaire israélien s’est adressé à l’héritier du trône saoudien en ces termes :

« Il est temps que les dirigeants arabes adoptent des mesures courageuses. »

Il a encouragé le prince héritier saoudien à se présenter à la Knesset, tout comme l’ancien président égyptien, Anouar Sadate, pour intervenir à la tribune du Parlement du régime israélien.

Dans son article, Al-Anzi encourage Netanyahu à accepter le « plan de paix » proposé par l’Arabie saoudite et déclare : « Je ne pense pas qu’un artisan de la paix comme Mohammed ben Salmane hésiterait à accepter l’invitation s’il est convaincu qu’il existe un véritable désir de paix du côté israélien et qu’il voie en Israël un vrai partenaire qui veut la stabilité de la région et le retour du calme et de la paix. »

Cela intervient alors que les médias israéliens ont rapporté que l’Égypte, l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et la Jordanie s’étaient soumis au prétendu plan de paix américain appelé « deal du siècle ».

Il y a quelques mois, un soi-disant plan de paix américain, surnommé le « deal du siècle », a été proposé par Donald Trump, un plan vieux de près d’un siècle mais remis au goût du jour. Le projet, mort-né selon nombreux commentateurs, est soutenu par l’Arabie saoudite et vise à déposséder les Palestiniens de leur terre ancestrale et de la totalité de leurs droits, et surtout à préparer le terrain à une normalisation arabo-israélienne. Le plan cible essentiellement le droit au retour des réfugiés palestiniens.

.................

300


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Quds cartoon
Iran à 40 ans de révolution