Amnesty condamne la peine de mort contre les dissidents à Bahreïn

Amnesty condamne la peine de mort contre les dissidents à Bahreïn

L’ONG Amnesty International (AI), dans un communiqué, exprime sa profonde inquiétude pour les peines de mort contre six personnes poursuivies par la Cour militaire de Bahreïn, au milieu de la répression contre les défenseurs des droits de l’homme dans ce pays.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : L’organisation non gouvernementale (ONG) est inquiétés vendredi les procès en cours contre le leader de l’opposition Al-Wefaq, le Cheikh Ali Salman, et droits de l’homme défendant Nabil Rajab.

AI réclamé l’annulation des condamnations à mort prononcées par la Haute Cour militaire contre les six accusés, tous les civils, à l’exception d’un soldat, et les peines d’emprisonnement contre autre 12 accusés dans l’affaire, donc ils sont transférés à un tribunal ordinaire.

Le gouvernement de Manama a été la cible d’accusations de militants et organisations des droits de l’homme en tentant de faire taire toute voix dissidente depuis la révolte de 2011, qui a été supprimée avec l’intervention de l’armée de l’Arabie saoudite.

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Iran à 40 ans de révolution
پیام امام خامنه ای به مسلمانان جهان به مناسبت حج 2016