Deir ez-Zor, la surprise iranienne

  • News Code : 837678
  • Source : Parti Anti Sioniste
Brief

Le Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI) confirme avoir pris pour cible la région de Deir ez-Zor avec six missiles de moyenne portée, tirés depuis un site à l’ouest de l’Iran.

En effet, dans un communiqué, le commandant en chef du département aérospatial du CGRI, le général Hajizadeh affirme :

    « Nos ennemis devront être vigilants. Nous avons riposté au feu d’artifice du 7 juin commis par les terroristes, par nos missiles.

    Le message de cet acte inouï et révolutionnaire est bien clair : le Corps des gardiens de la Révolution islamique met sévèrement en garde les terroristes takfiristes et les parties régionales et internationales qui les soutiennent. Dans le cas où des actes terroristes se reproduiraient, notre riposte s’abattrait sur les auteurs et les commanditaires et les conduirait à l’enfer ».

Ce choix d’une frappe de missiles de la part de la République islamique contre le QG des terroristes à Deir ez-Zor est un message fort envoyé à ses ennemis dans la région.

Tout d’abord au pseudo « état islamique », qui comprend ainsi que tout attentat commis sur le territoire iranien ne restera pas impuni. Ainsi, les auteurs des attaques simultanées de Téhéran du 7 juin dernier au mausolée de l’imam Khomeiny et dans le Parlement, ont été pourchassés et frappés non seulement à l’intérieur du pays, mais aussi hors du territoire avec cette frappe de missile.

Ce message est également destiné à l’axe américano-sioniste.

En effet, il s’agit d’une réponse ferme et cinglante apportée à l’isolement constant, l’embargo, les sanctions, et les multiples pressions et menaces dont l’Iran fait constamment l’objet (comme les récentes sanctions très dures que le Sénat vient d’adopter à son encontre).

Ces sanctions ont bien au contraire eu l’effet inverse. Elles ont poussé la République islamique à développer elle-même ses propres technologies notamment en matière d’armement, lui permettant de devenir aujourd’hui une puissance régionale majeure.

Elle a ainsi acquis une expertise très pointue en matière balistique, comme le montrent ces frappes sur Deir ez-Zor.

Cette démonstration de force est également destinée à l’entité sioniste criminelle et à son vassal saoudien.

Ainsi, malgré leurs intimidations et vociférations régulières à l’encontre de l’Iran, celle-ci, en choisissant l’option balistique leur montre qu’elle a la possibilité de toucher toute cible menaçante dans toute la région, et bien au-delà.

Selon le journal sioniste « Yediot Aharonot », qui a également été frappé par la haute précision avec laquelle les missiles iraniens ont été tirés depuis une distance de 650 km, ces attaques provoquent de sérieuses inquiétudes chez le régime sioniste.

Il affirme ainsi que « quiconque est capable de détruire des cibles à l’est et au nord-est de la Syrie depuis Kermânchâh, dans l’Ouest iranien, sera également apte à lancer de pareils coups, en direction des hauteurs du Golan et d’autres régions israéliennes ».

    Le Parti Anti Sioniste félicite la République islamique d’Iran pour cette frappe qui a porté un rude coup aux terroristes et à leurs parrains, qui croyaient pouvoir frapper impunément le territoire iranien.
     

    Cette réaction rapide et efficace, qui en a surpris plus d’un, est la réalisation de la promesse faite par le guide suprême Ali Khamenei qui déclarait quelques heures auparavant : « la République islamique d’Iran tient fermement tête à ses ennemis qui recevront la gifle iranienne avant qu’ils ne soient en mesure de nous en infliger une, a ajouté le Guide suprême de la Révolution islamique ».

    Nous attendons impatiemment la prochaine surprise.

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

پیام امام خامنه ای به مسلمانان جهان به مناسبت حج 2016
We are All Zakzaky