Musulmans américains, les plus détestés par Trump

Musulmans américains, les plus détestés par Trump

Ce groupe de dirigeants musulmans américains assiste à cette conférence. Les visages de l'inquiétude et de la peur ainsi que les émotions avant que l'injustice ne surgisse entre les assistants. Après tout, les adeptes de l'islam sont l'un des segments démographiques les plus détestés du gouvernement Donald Trump.

Avant d'être élu, Trump et ses conseillers se demandaient comment ils pourraient se débarrasser des musulmans. La réponse est venue sous la forme de 3 versions de vetos migrateurs sous la justification de la sécurité nationale. Tout cela avec la permission de la Cour suprême et au milieu d'une crise humanitaire-migratoire qui remet en question l'administration actuelle.

La troisième version du veto à l'immigration musulmane de Donald Trump est entrée en vigueur début décembre 2017. Depuis lors, et maintenant avec la décision de la Cour suprême, des milliers de familles et d'individus se sont retrouvés dans une situation chaotique; un limbe migratoire où ils sont contraints d'abandonner leurs rêves, leurs emplois, leur éducation et, dans le pire des cas, de se séparer de leurs familles.

Et est-ce aujourd'hui, être musulman aux États-Unis est synonyme de contrôle et de harcèlement dans tous les aspects de la vie quotidienne. Toute personne appartenant à une minorité ethnique ou religieuse est la cible du système actuel d'exclusion sociale et de ses agences militarisées de contrôle citoyen.

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Mourining of Imam Hossein
haj 2018