Helsinki:

Israël s’en prend à Trump

Israël s’en prend à Trump

Se penchant sur le sommet Trump/Poutine en Finlande, un analyste israélien a déclaré que le comportement de Trump à Helsinki avait été honteux et scandaleux.

« Les Israéliens estiment que le président américain Donald Trump est séduit par son homologue russe Vladimir Poutine et que par conséquent, il ne peut pas faire pression sur le président russe », a écrit Aren Nehari dans un article sur Walla News cité par Raï al-Youm, ajoutant qu’on ne pouvait trouver aucune personnalité comme Trump dans toute l’histoire de la diplomatie des États-Unis.

« Avec son discours sur le retrait des troupes américaines de Syrie, Donald Trump a répété la même erreur que son prédécesseur Barack Obama et a donné à la Russie la bonne nouvelle qu’elle pouvait maintenir les bases militaires qu’elle voulait en Syrie. Ceux qui ont fait confiance aux États-Unis ont capitulé face à la Russie, à Assad, à l’Iran et au Hezbollah », a noté l’analyste israélien.

Il a ajouté qu’Israël est le premier régime à devoir accepter le nouvel ordre dans la région. Le gouvernement de Bachar al-Assad est redevenu maître de toute la Syrie, l’Iran a été victorieux dans cette guerre, et la Russie a eu beaucoup de succès et est retournée en Méditerranée. « Et Trump, contre toute attente, n’a été attristé par aucune de ces questions », s’est-il indigné.

Nehari a indiqué que ce que Trump a fait à Helsinki était scandaleux et embarrassant.

Le sommet Trump-Poutine à Helsinki était la dernière étape de la tournée européenne de Trump, au cours de laquelle le président américain a fustigé les membres de l’OTAN lors d’un sommet à Bruxelles pour ne pas avoir payé la part qui leur revient au sein de l’alliance militaire et a qualifié l’Union européenne d’« ennemi ». Lors d’une visite au Royaume-Uni, Trump a déclaré que la Première ministre Theresa May avait mal géré le Brexit, lui conseillant de lancer des poursuites judiciaires contre l’UE sur cette question.

La manière dont Donald Trump s’est comporté lors du sommet d’Helsinki a été critiquée aux États-Unis à la fois par les démocrates et les républicains.

Le président de la commission des forces armées du Sénat, John McCain, a dit que la conférence de presse conjointe de Trump avec Poutine après leur rencontre a été « l’une des plus honteuses qu’ait jamais faites un président américain ».

Le sénateur âgé de 81 ans, qui a souvent critiqué le président, a déclaré dans un communiqué qu’il trouvait « douloureux et inexplicable » que l’équipe de politique étrangère de Trump puisse permettre de telles « bévues et renoncements ».

Le chef de la majorité au Sénat, Mitch McConnell, qui a par le passé critiqué Trump pour avoir établi une équivalence morale entre les politiques américaines et russes, a averti que Washington ne devrait jamais faire confiance au Kremlin.

Le président de la Chambre des représentants des États-Unis, Paul Ryan, a également exprimé ses inquiétudes, avertissant que la Russie « reste hostile à nos valeurs et à nos idéaux les plus fondamentaux ».

« Il ne fait aucun doute que la Russie a interféré dans notre élection et continue de saper la démocratie ici et dans le monde », a-t-il déclaré. « Les États-Unis doivent se concentrer sur la responsabilité de la Russie et mettre fin à ses attaques infâmes contre la démocratie. »

D’autres législateurs du Parti républicain, tels que Richard Burr, président de la commission sénatoriale du renseignement, et même certains des alliés de Trump les plus loyaux dont il dispose au sein du Congrès, comme les sénateurs Thom Tillis et Orrin Hatch, ont également critiqué le sommet.
.............
300


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Arba'een
Mourining of Imam Hossein