Deriane appelle à montrer le « vrai visage » de l’islam

  • News Code : 824762
  • Source : L'Orient-Le Jour
Brief

Le mufti de la République, Abdellatif Deriane, s'est réuni mardi à Dar el-Fatwa avec les muftis d'Égypte, Chawki Alam, et de Jordanie, Mohammad al-Khalayla, ainsi que plusieurs responsables religieux, afin d'aborder « le rôle des associations religieuses officielles dans le renforcement de la paix et du dialogue ». Les intervenants ont appelé à montrer que l'islam est une religion de paix.

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : « Nous devons renforcer les valeurs du pardon, du dialogue et de la paix dans nos sociétés plurielles ainsi que la modération qui est, en réalité, un des enseignements de l'islam. L'islam est basé sur le pardon, les valeurs morales, l'amour du prochain et la justice », a déclaré le mufti Deriane. Il a également mis l'accent sur la « responsabilité des leaders religieux pour montrer le vrai visage de la culture musulmane dans le monde », quelques jours après les attentats en Égypte contre des églises coptes et revendiqués par le groupe État islamique. Des ateliers de travail sont prévus aujourd'hui à Dar el-Fatwa dans le cadre de cette rencontre soutenue par la Fondation Berghof pour la consolidation de la paix.

« Nous, musulmans du Liban, nous valorisons la liberté d'opinion, nous acceptons l'autre et le respectons, et nous refusons que l'islam soit décrit comme terroriste ou extrémiste », a martelé le mufti Deriane. « Le Liban a besoin de stabilité et de sécurité. Cette étape est délicate et exige de la sagesse », a-t-il dit avant d'inviter les responsables politiques à se rassembler autour de la personne du Premier ministre, Saad Hariri. « Nous devons aider M. Hariri, lors de cette étape-clé, afin de trouver une nouvelle loi électorale. Les responsables doivent coopérer avec le gouvernement et mettre de côté leurs désaccords », a ajouté le mufti. « Notre travail, en tant que religieux, est mis en péril à cause des appels à l'extrémisme », a encore dit M. Deriane qui a appelé à « une union des musulmans, une éducation religieuse convenable et des fatwas clairvoyantes ».

Le mufti d'Égypte a pour sa part dénoncé des « fatwas perverses qui attisent les discordes confessionnelles ». Le mufti de Jordanie a quant à lui appelé à « bien comprendre l'islam », et fait part des difficultés liées à « la propagation des idées extrémistes par ceux qui ont défiguré l'image de l'islam ».

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

پیام امام خامنه ای به مسلمانان جهان به مناسبت حج 2016
We are All Zakzaky