Dénonciation de la colonisation : Macron ouvre la voie

  • News Code : 813427
  • Source : Parti Anti Sioniste
Brief

macron-algerieLe candidat à l’élection présidentielle, Emmanuel Macron, a jeté un pavé dans la mare en fustigeant la colonisation française en Algérie, qualifiée de « crime contre l’humanité » et de « barbarie ».

Agence de Nouvelles d'Ahlul Bait (ABNA) : Des paroles qui ont été prononcées dans une interview à la chaine de télévision Echourouk News, mardi 14 février dernier, à l’occasion du déplacement que l’ancien ministre effectuait en Algérie, et qui ont provoquées une vive polémique.

« La colonisation fait partie de l’histoire française. C’est un crime, c’est un crime contre l’humanité, c’est une vraie barbarie et ça fait partie de ce passé que nous devons regarder en face en présentant aussi nos excuses à l’égard de celles et ceux envers lesquels nous avons commis ces gestes », a-t-il expliqué lors de cette visite en Algérie. Une visite qui est un passage obligé en période électorale, quand on connait l’importance du Maghreb dans la politique intérieure et extérieure de la France.

Quelles que soient les arrière- pensées électoralistes que certains leur prêtent, ces déclarations sont néanmoins courageuses.

    En effet, plus qu’un simple buzz médiatique, ces paroles ont fait l’effet d’une véritable bombe dans un pays qui n’a toujours pas réglé ses problèmes avec son Histoire, notamment concernant la guerre d’Algérie.

Pour s’en rendre compte, il suffit de constater la vive polémique que cette interview a suscitée. Une véritable levée de boucliers, déclenchée par ceux qui continuent d’ignorer que l’action coloniale a méprisé le peuple algérien pendant près de 132 ans et qui semblent se donner bonne conscience afin d’éviter d’affronter les taches noires (ou rouges de sang) de l’histoire coloniale française en Algérie.

Dans une formidable hypocrisie collective, ils reprochent à M. Macron d’avoir simplement reconnu une vérité historique.

    Ce dernier a pourtant le mérite d’être le premier responsable visant la magistrature suprême à tenir des propos aussi forts concernant le sujet de la colonisation, contraignant ainsi la France à assumer son passé colonial et à regarder son Histoire en face.

En mettant sur la table le délicat sujet du rôle criminel de la colonisation dans la campagne présidentielle, le candidat du mouvement « En marche » contraint les autres prétendants à la présidence à se positionner sur le sujet.

Ainsi, le candidat du PS, Benoit Hamon a émis l’hypothèse de présenter des « excuses » officielles s’il était élu président.

    Le Parti Anti Sioniste salue les propos courageux d’Emmanuel Macron, qui a le mérite de pousser nos citoyens à prendre conscience du fait que l’« entreprise coloniale» est indéfendable.

    Car effectivement, la colonisation est un crime, n’en déplaise à certains qui osent encore le nier.

    Ses pratiques sont connues et largement documentées: Populations « indigènes » soumises au travail forcé, dispositions racistes et d’exception imposées aux colonisés, déportations, exécutions sommaires, massacres etc…

    Ce projet colonial, loin du prétexte fallacieux d’apporter la civilisation occidentale à un peuple qui n’avait rien demandé, avait pour seul objectif l’enrichissement, en s’accaparant les ressources d’autrui.

    Il est temps que notre pays soit capable d’assumer ce pan peu glorieux de son Histoire et que la France reconnaisse enfin le crime colonial.

    Il ne s’agit pas de repentance ou de pleurnicheries, mais de grandeur et de noblesse.

Fin/229


Faite Entrer votre commentaire

Votre e-mail ne sera pas publiée . Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

پیام امام خامنه ای به مسلمانان جهان به مناسبت حج 2016
We are All Zakzaky