Le calendrier islamique

  • News Code : 170790
  • Source : www.tebyan.net

Spécificités

   L’année actuellement en cours dans le calendrier musulman est 1430 de l’hégire. Faire 2009-622= 1387 pour trouver l’année de l’hégire actuelle est inexact, et ne tient pas compte du fait que le calendrier musulman «avance» plus rapidement que le calendrier grégorien. Les années hégirienne et grégorienne seront concordantes en 20874. Chaque mois démarre au moment où le premier croissant de Lune est visible: selon l’endroit d’où est effectuée cette observation, le mois peut démarrer plus ou moins tôt. Le mois de ramadan, par exemple, ne commence et ne termine pas le même jour pour tous les musulmans du monde. De même, l’année qui commence le premier jour du premier mois de Moharram, ne débute pas au même moment selon les pays.

Variantes

   Il existe une variation du calendrier musulman, connue sous le nom de calendrier musulman tabulaire ou (erronément) calendrier fatimide, dans laquelle la longueur des mois est déterminée par des règles de calcul et non par observation ou calcul astronomique. L’année commune de ce calendrier comporte 354 ou 355 jours, répartis en 12 mois de 30 et 29 jours alternativement, dont seul le douzième (Jumãdi Al-Awwal) compte un nombre variable de jours (29 ou 30).

Sont dites communes les années où ce mois compte 29 jours, et où l’année compte 354 jours.

Sont dites abondantes les années où ce mois compte 30 jours, et où l’année compte 355 jours.

   Les années communes ou abondantes s’intercalent selon un cycle de 30 années comptant 19 années communes et 11 années abondantes. Il existe quatre versions principales de ce cycle trentenaire. Selon la version, sont abondantes les années:

• 2, 5, 7, 10, 13, 15, 18, 21, 24, 26, et 29 - "Algorithme koweïtien" (Kūshyār Ibn Labbān, XIe siècle, et Ulugh Beg, XVe siècle)

• 2, 5, 7, 10, 13, 16, 18, 21, 24, 26, et 29 - Version la plus commune

• 2, 5, 8, 10, 13, 16, 19, 21, 24, 27, et 29 - (Tables de conversion d’origine indienne)

• 2, 5, 8, 11, 13, 16, 19, 21, 24, 27, et 30 - (Habash Al-Hāssib, IXe siècle, Al-Birūni, X–XIe siècle, et Élias de Nisibis, XIe siècle)

   L’année moyenne au cours de ce cycle de 30 ans est donc de: (19 × 354 + 11 × 355) / 30 = 354,36667 qui ne diffère que de 0,0004 jour (<35 s) de l’année lunaire vraie et permet ainsi de garder le calendrier synchronisé sur les lunaisons pour les 2500 prochaines années.

   L’année musulmane ayant 10, 11 ou 12 jours de moins que l’année grégorienne (selon que celle-ci est bissextile ou non, et que l’année musulmane est abondante ou commune), le nouvel an musulman survient chaque année civile en avance de ce même nombre de jours par rapport à l’année solaire, et chaque date du calendrier musulman (dont notamment les fêtes religieuses et le jeûne du mois de ramadan) «transite» donc progressivement par toutes les saisons.

Comprendre le calendrier musulman

   Le calendrier lunaire, basé sur le calcul, peut être établi des années à l’avance. Mais, c’est l’observation à l’œil nu de la nouvelle lune qui signale le début du mois pour les musulmans, et non le calcul astronomique. Or, le premier croissant de lune peut être visible à Ryad et pas au Caire, d’où des différences de début de mois entre les pays.

À titre d’illustration, le 1er Shawwãl 1426, jour de célébration de l’Aïd el-Fitr, correspondait au mercredi 2 novembre 2005 en Libye et au Nigéria; au jeudi 3 novembre dans 30 pays dont l’Algérie, la Tunisie, l’Égypte, l’Arabie saoudite et une partie des États-Unis; au vendredi 4 novembre dans 13 pays dont le Maroc, l’Iran, le Bangladesh, l’Afrique du Sud, le Canada, une partie de l’Inde et une partie des États-Unis; et au samedi 5 novembre dans une partie de l’Inde. Cet état des choses n’est nullement exceptionnel, mais se renouvelle chaque mois.

   Pour ces raisons, la plupart des musulmans utilisent le calendrier grégorien pour gérer toutes leurs activités, et ne s’intéressent aux dates fournies par le calendrier islamique qu’en des occasions spéciales (Nouvel An musulman, fêtes religieuses...).

 

 

 

 

 

 

کنگره جریان‏های تکفیری
Le premier festival international de caricatures sur la Journée mondiale d’Al-Quds