• Afflux djihadiste en Syrie : un bien triste record pour la France

    Décidément, le wahhabisme s’invite partout où perce le chaos, où l’immunité civilisationnelle tombe à zéro, où les bisounours de la génération arc-en-ciel préfèrent disserter sur les subtilités du genre ou dénoncer un obscur Tea Partystyle années 30 plutôt que de s’armer (ou plutôt de se réarmer) jusqu’aux dents.

    A suivre ...
  • Washington entraîne le monde dans la guerre!

    Depuis 12 ans, l’administration américaine maintient les Etats-Unis en état de guerre, qu’elle soit menée contre l’Afghanistan, l’Irak, la Somalie, la Libye, le Pakistan, le Yémen ou quasiment contre la Syrie, ce qui reste une réelle possibilité, et l’Iran étant également sur les rangs.

    A suivre ...
  • Nucléaire iranien : Israël a saboté les négociations de paix américano-iraniennes !

    Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, est intervenu depuis Tel-Aviv pour condamner toute possibilité d’accord entre le groupe 5+1 et l’Iran. Pour saboter les négociations de Genève, son gouvernement a mobilisé ses puissants relais aux États-Unis, qui ont eux-mêmes mobilisé les parlementaires et les journalistes qu’ils ont corrompus. Le professeur James Petras décrit ici la manière dont Israël impose ses objectifs au Législatif et à l’Exécutif états-uniens depuis une cinquantaine d’années.

    A suivre ...
  • 35 ans à la disparition de l’imam Sadr, les mystères planent toujours sur l’affaire

    35 ans à la disparition de l'imam Moussa Sadr et un véritable mystère continue de planer sur le sort de l'imam et de ses deux compagnons, son bras droit, cheikh Mohammad Yaacoub et le journaliste Abbas Badreddine, disparus en 1978 à Tripoli alors qu'ils répondaient à une invitation officielle du régime de Kadhafi. On croyait que Mouammar Kadhafi était en mesure d'élucider cette énigme. Mais cet homme est mort, son fils et les responsables de son régime arrêtés alors que le dénouement de cette histoire poignante demeure toujours inconnu.

    A suivre ...
  • Que font les musulmans le jour de l’Aïd ?

    Le mois de ramadan se termine par la fête de la rupture du jeûne, Aïd el-Fitr, dite communément la «Petite fête» (Aïd es-Seghir) au Maghreb, et la «Fête du sucre», (Seker Bayrami) en Turquie. Focus sur ce moment sacré.

    A suivre ...
  • Ramadan solidaire avec les prisonniers musulmans

    En plein mois de Ramadan, jeûner loin de ses proches est bien triste. C’est pourtant ce que vivent les détenus musulmans. Pour leur apporter un peu de réconfort, l’aumônerie musulmane des prisons, qui compte 164 aumôniers dans toute la France, organise l’opération Ramadan en prison.

    A suivre ...
  • Hezbollah / Union européenne :

    Qui est le terroriste ?

    Lundi 22 juillet 2013, l’Union Européenne a pris la décision d’inscrire le Hezbollah sur la liste noire des organisations terroristes. Il est pourtant bon de rappeler l’étroite collaboration entre l’Union Européenne et les véritables criminels.

    A suivre ...
  • Syrie : Le point (mars 2011-juillet 2013)

    Les températures torrides de l’été syrien et le début du ramadan ne sont guère propices aux grandes offensives militaires. Les opérations qui se déroulent dans le centre de Homs et dans la banlieue de Damas ne sont que des opérations de consolidation des positions après la victoire de l’AAS (Armée arabe syrienne, fidèle à Bachar al Assad) à Qousseir. IRIB-les adversaires semblent fourbir leurs armes avant la bataille décisive qui se prépare pour l’automne.

    A suivre ...
  • Manuel Valls reçoit les victimes et promet de venir à Argenteuil

    Après la déclaration publique de François Hollande condamnant les actes anti-musulmans à l’Elysée, les victimes et leurs soutiens attendent des gestes concrets des autorités pour enrayer l’islamophobie.Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, a reçu, mercredi 26 juin, l’une des victimes ainsi que son avocat et un représentant du collectif d’habitants d’Argenteuil, apprend-t-on de la Coordination contre le racisme et l’islamophobie (CRI). « Le ministre leur a promis de se rendre à Argenteuil pour rencontrer les victimes et leurs familles », a fait savoir son président, Abdelaziz Chaambi.

    A suivre ...
  • L’islam : spiritualité, citoyenneté et vivre ensemble

    L’avenir de notre société se joue au niveau local. Il devient impératif de favoriser et de mettre en œuvre des initiatives locales, de femmes et d’hommes engagés d’horizons divers, de religions, de cultures et de sensibilités différentes, unis par des valeurs communes et universelles, dans des espaces de rencontre et d’échange autour de projets communs et citoyen pour un avenir meilleur.

    A suivre ...
  • Laïcité : la religion, un faux problème dans l’entreprise

    Le fait religieux pose-t-il un problème dans les entreprises ?Comment doit-il être encadré ? Pour répondre à ces questions, l’Observatoire du fait religieux en entreprise de Sciences Po Rennes, en partenariat avec le groupe Randstad France a lancé une enquête dont les résultats ont été publiés, mardi 28 mai, par Libération.

    A suivre ...
  • Le malheur du Juif dans l’entité sioniste

    Dans l’article « Qods : manifestation contre le régime sioniste » paru le 17 mai dans le site IRIB, je désire développer un point qui me parait important pour comprendre le problème des Juifs dans l’entité sioniste, et surtout le problème actuel concernant le service militaire. L’article se termine avec cette phrase : « L'intégration au sein des militaires sionistes est en contradiction avec les préceptes du Torah, selon les manifestants. »

    A suivre ...
  • États-Unis : combattre les stéréotypes contre l'islam par la mode

    Qui va à Philadelphie aujourd’hui peut voir de petits magasins chics et des couturières qui s’adressent aux jeunes musulmanes branchées qui ponctuent les quartiers multiculturels de la ville. Il y trouvera aussi des défilés de mode montrant abayas (grandes robes flottantes) et niqabs (voiles recouvrant le visage), qui ont la préférence d’un petit nombre de musulmanes américaines. Le spectacle de la mode musulmane de Philadelphie est en plein essor. Cela montre que ne sont pas les crimes perpétrés à Philadelphie et dans ses environs, et dont les auteurs portaient une abaya, un niqab ou une burqa (grande robe flottante recouvrant le corps, le visage et les yeux), qui vont exclure les musulmans locaux de la communauté, ni stigmatiser leurs vêtements.

    A suivre ...
  • Belgique : L’islamophobie combattue par la loi par des sénateurs

    En Belgique, une proposition de résolution relative à la lutte contre l’islamophobie a été déposée au Sénat par des socialistes et des écologistes ainsi qu’un membre du Mouvement réformateur (MR), un parti libéral de droite belge, le 21 février, a-t-on appris vendredi 12 avril.

    A suivre ...
  • La Syrie et l’ingérence française...La chimère de la domination du monde

    Et si on prenait le conflit syrien à son tout début, histoire de mieux cerner les enjeux du drame qui s’y déroule avec un peu de recul, nécessaire pour une meilleur compréhension, que d’aucun pense que la responsabilité première incombe au seul Bachar Al Assad, président de la république syrienne, celui-là même qui fut reçu en grande pompe avec les honneurs qui vont avec par Nicolas Sarkozy, en ayant le privilège de participer aux festivités du 14 juillet 2008, subitement devenu boucher de son propre peuple, alors qu’il n’y a pas si longtemps, il fut taxé d’homme laïc ouvert à la modernité, dès lors qu’il s’est formé en Europe avec tous les acquis de la culture occidentale.

    A suivre ...
  • Islamophobie : des robes jugées "trop ostentatoires"

    Des lycéennes se sont entendu dire qu’elles devaient venir en cours « en jean et en T-shirt comme tout le monde » sous peine d’être exclues du lycée. Leur crime ? porter des robes longues unies, des robes jugées « trop ostentatoires ».

    A suivre ...
conference-abu-talib
We are All Zakzaky